Cairanne

0
Hectares
0
Production annuelle
0
Rendement moyen annuel

Terroir

Vignoble

Dans le département du Vaucluse, au pied du haut village de Cairanne, le vignoble s’est étendu dès le XVème siècle en direction du Plan de Dieu et de la plaine de l’Aigues.

Sols

Terres rouges sur grès, terrasses argileuses, caillouteuses et sols squelettiques avec beaucoup de mollasses sableuses.

Climat

Type méditerranéen classique.

Histoire

Le vignoble se développe particulièrement au Moyen-Âge sous l’influence des Templiers puis des Hospitaliers de Saint-Jean-de-Jérusalem. Cairanne a été appelé Côtes du Rhône Cairanne dès 1953 puis consacré, Côtes du Rhône Villages Cairanne en 1967.

Élaboration

Superficie en production*

921 ha, production annuelle : 29 458 hl ; rendement moyen annuel : 32 hl/ha.

* Source : déclarations de récolte 2009 / Syndicats des producteurs.

Encépagement

Pour les rouges, Grenache 50% minimum, Syrah et/ou Mourvèdre 20% minimum, autres cépages de l’Appellation admis 20% maximum.

Pour les rosés, Grenache 50% minimum, Syrah et/ou Mourvèdre 20% minimum, autres cépages admis 20% maximum, cépages blancs 20% maximum (Grenache, Clairette, Marsanne, Roussanne, Bourboulenc et Viognier).

Pour les blancs
, Grenache blanc, Clairette blanche, Marsanne blanche, Roussanne blanche, Bourboulenc blanc, Viognier blanc, autres cépages blancs admis 20% maximum.

Degré alcoolique minimum

Pour les rouges 12,5%, pour les rosés et les blancs 12%.

En savoir plus : www.vignerons-cairanne.com

Châteauneuf-du-Pape

0
Hectares
0
Production annuelle
0
Rendement moyen annuel

Terroir

Vignoble

Il s’étend sur presque toute la commune de Châteauneuf-du-pape et sur certains terrains de même nature des 4 communes limitrophes (Bédarrides, Courthézon, Orange et Sorgues).

Sols

Plus ou moins profonds, très caillouteux, ils sont constitués pour l’essentiel de gros quartz roulés mélangés à de l’argile rouge et sableuse.

Climat

C’est le secteur le plus sec des Côtes du Rhône ; le vent dominant est le mistral, l’ensoleillement est d’environ 2800 heures par an, la chaleur emmagasinée par les cailloux dans la journée est restituée la nuit.

Histoire

Au XIVème siècle, la papauté, installée à Avignon, choisit Châteauneuf-du-Pape comme résidence d’été. Les 7 Papes successifs favorisèrent la production du vin et développèrent le vignoble. La rigueur dans les conditions de production du vin est une constante dans l’histoire de ce vignoble et servira de base à certains points de la législation des A.O.C. Châteauneuf-du-Pape a été consacré A.O.C. Locale en 1936.

Élaboration

Superficie en production*

3 160 ha, production annuelle moyenne : 92 000hl, rendement annuel : 29hl/ha.

* Source : déclarations de récolte 2009 / Syndicats des producteurs.

Encépagement

Traditionnellement, 13 cépages sont autorisés. De nos jours, on utilise principalement : le Grenache, le Cinsault, le Mourvèdre, le Syrah, le Muscardin, la Counoise, la Clairette et le Bourboulenc.

Taille

Pour le Syrah, taille Guyot ; pour les autres cépages taille en gobelet ou en éventail à 2 yeux par courson avec au maximum 15 yeux francs par cep en plus du bourillon. La mise sur fil ou échalas est interdite.

Vinification

Pour les rouges et les blancs titre alcoolique volumique nature minimum 12,5%.

En savoir plus : www.chateauneuf.com

Gigondas

0
Hectares
0
Production annuelle
0
Rendement moyen annuel

Terroir

Vignoble

Il est tout entier sur la commune de Gigondas dans le département du Vaucluse.

Sols

Alluvions d’argiles rouges caillouteuses sur des pentes ou de vastes terrasses.

Climat

Méridional chaud et sec, 2800 heures d’ensoleillement annuel. Le mistral est le vent dominant.

Histoire

Dès le XIIème siècle, les ordres religieux présidèrent à l’extension de la culture de la vigne. Plus tard, et jusqu’au XVIIème siècle, Gigondas fait partie de la principauté d’Orange, que l’on sait avoir été la propriété de la famille Rhénane de Nassau jusqu’à son annexion par Louis XIV. L’appellation Locale Gigondas a été obtenue par décret en 1971.

Élaboration

Superficie en production*

1226 ha, production annuelle moyenne : 32 177 hl, rendement moyen annuel : 26 hl/ha.

* Source : déclarations de récolte 2009 / Syndicats des producteurs.

Encépagement

Pour les rouges, Grenache noir 80% maximum, Syrah et Mourvèdre 15% minimum. De plus sont autorisés tous les autres cépages de l’Appellation des Côtes du Rhône, à l’exception du Carignan, dans la proportion maximale de 10% de l’encépagement ; vendange triée.

Pour les rosés
, Grenache noir 80% maximum. Tous les autres cépages de l’Appellation des Côtes du Rhône sont autorisés, à l’exception du Carignan dans la proportion maximale de 25% de l’encépagement.

Taille

Pour le Syrah, taille Guyot. Pour les autres cépages taille en gobelet ou en éventail sur un fil, à 2 yeux maximum par courson avec un maximum de 15 yeux francs par cep en plus du bourillon.

Vinification

Macération longue, titre alcoolique volumique naturel minimum : 12,5%, élevage classique en fûts et foudres de bois anciens (chêne).

En savoir plus : www.gigondas-vin.com

Plan de dieu

0
Hectares
0
Production annuelle
0
Rendement moyen annuel

Terroir

Vignoble

Il s’étend sur 4 communes : Camaret-sur-Aigues, Jonquières, Travaillan et Violès.

Climat

De type méditerranéen classique sous l’influence du mistral.

Histoire

Le vignoble se développe particulièrement au Moyen-Âge sous l’influence des templiers. Chapelles, Communautés religieuses furent établies tout autour du Plan de Dieu. Les religieux cultivaient la vigne sous la protection de Dieu, signe du ciel ou bénédiction, les vins jouirent rapidement d’une renommée croissante pour leur qualité.

Actualité

le vignoble est consacré en 2005 Côtes du Rhône Villages avec nom géographique. (Décret du 25 août.)

Élaboration

Superficie en production*

778 ha, production annuelle : 27 865 hl ; rendement moyen annuel : 36 hl/ha ; Potentiel de production : 1 500 ha / 60 000 hl.

* Source : déclarations de récolte 2009 / Syndicats des producteurs.

Encépagement

(AOC rouge uniquement) Grenache noir 50% minimum, Syrah et/ou Mourvèdre 20% minimum, autres cépages de l’Appellation admis 20% maximum.

Degré alcoolique minimum

12,5%.

Rasteau

0
Hectares
0
Production annuelle
0
Rendement moyen annuel

Terroir

Vignoble

Il s’étend sur les communes de Rasteau (principalement), Cairanne et Sablet pour une vingtaine de parcelles seulement.

Sols

Similaires à ceux de l’Appellation Côtes du Rhône Rasteau, on trouve des sols bruns calcaires, des sols maigres sur marnes et des sols rouges sur grès. les expositions dominantes au sud, confèrent à la vigne une maturité élevée des raisins.

Climat

Typiquement méditerranéen, largement caractérisé par la chaleur et le soleil, ce qui explique pour une part la possibilité d’obtenir des vendanges à fort potentiel d’alcool et permet d’envisager facilement d’élaborer des vins doux naturels.

Histoire

En 1934, un essai de vinification en vin doux naturel fut audacieusement tenté par les vignerons. Le résultat fut satisfaisant. A cette époque, la commune est partagée entre la vigne, les arbres fruitiers et les oliviers. La production de Vin Doux Naturel se développe. L’A.O.C. Rasteau Vin Doux Naturel est connue par le décret du 5 janvier 1944 (avec un effet rétro-actif depuis 1943) qui sera plus tard, abrogé et remplacé par celui du 19 mai 1972.

Élaboration

Superficie en production*

38 ha, production annuelle : 1 045 hl, rendement moyen annuel : 27 hl/ha.

* Source : déclarations de récolte 2009 / Syndicats des producteurs.

Encépagement

L’encépagement est simple : le Grenache noir doit représenter un minimum de 90% à l’exclusion des autres cépages réservés aux Vins Doux Naturels (malvoisie, maccabéo et muscats). Le complément de 10% maximum est représenté par les cépages ayant droit à l’A.O.C. Côtes du Rhône. Dans la pratique, les Vins Doux Naturels sont le plus souvent élaborés en 100% Grenache.

Degré alcoolique minimum

Les règles de production sont conformes à la législation sur les autres Vins Doux Naturels. Mutage obligatoire avec l’alcool neutre titrant au moins 95% volumique, dans les proportions de 5% minimum et 10% maximum.
La richesse minimum totale (alcool acquis et alcool en puissance) doit être de 21,5% volumique avec un minimum de 15% volumique acquis. La richesse minimum naturelle en sucre du moût doit être de 252 gr/l.

Vacqueyras

0
Hectares
0
Production annuelle
0
Rendement moyen annuel

Terroir

Vignoble

Il s’étend sur les 2 communes de Vacqueyras et de Sarrians dans le département du Vaucluse, au pied des Dentelles de Montmirail.

Sols

Alluvionnaires et terrasses glaciaires du Riss (période glacière de l’ère quaternaire de -120000 années à -300000 années avant notre ère).

Climat

Chaud et sec, ensoleillement particulièrement important.

Histoire

Après le décret de l’A.O.C. Côtes du Rhône en 1937, Vacqueyras fut l’un des premiers villages reconnus pour la qualité de ses vins classés « Côtes du Rhône Vacqueyras » en 1955, puis décrété Côtes du Rhône Villages Vacqueyras en 1995. Vacqueyras a été enfin consacré Appellation Locale en 1990.

Actualité

Une longue tradition d’art de vivre et de culture se perpétue aujourd’hui puisque Vacqueyras, depuis 1998, est le Cru officiel du prestigieux Festival d’Avignon.

Élaboration

Superficie en production*

1455 ha, production annuelle : 42 325 hl, rendement moyen annuel : 29 hl/ha.

* Source : déclarations de récolte 2009 / Syndicats des producteurs.

Encépagement

Pour les rouges, (97% de la production), Grenache noir (au moins 50%), Syrah, Mourvèdre (au moins 20%) ; autres cépages des Côtes du Rhône à l’exclusion du Carignan, maximum 10%.

Pour les blancs
, (2% de la production), Clairette, Grenache blanc, Bourboulenc, Roussanne, Marsanne, Viognier ne devant pas dépasser chacun 80% de l’encépagement.

Degré alcoolique minimum

Pour les rouges 12,5%, pour les rosés et les blancs 12%.

Taille

Guyot pour Viognier ; pour les autres cépages, taille courte en gobelet ou en cordon de Royat à 7 coursons et 2 yeux maximum. Plantation : 4000 pieds minimum par hectare.

Vinification

Degré alcoolique minimum 12,5% pour les rouges, 12% pour les rosés et les blancs. Foulage ; fermentation en cuve de 8 à 10 jours minimum ; soutirage du vin de goutte ; élevage : 12 à 18 mois à 13°-15°.

En savoir plus : http://www.vacqueyras.tm.fr